nothing received yet
Ultraschallbilder
33 raisons d’avoir un bébé
Actualités20.09.2018

Un jeune de 16 ans (†): «Ma dernière volonté – une interdiction de l’avortement!»

Le gouverneur du Texas promet de s’investir en ce sens

Jeremiah Thomas († à 16 ans).

Jeremiah Thomas († à 16 ans) fut un intrépide jeune combattant pour la défense des enfants à naître.

Peu de jours avant sa mort.

Patient cancéreux, peu de jours avant sa mort. (© Images: jeremiahstrong.com)

Le 26 août 2018, au Texas (USA), Jeremiah Thomas (16 ans) est mort d’un cancer des os. Quelques semaines plus tôt, lors d’un entretien téléphonique avec le chef du gouvernement et de l’Etat du Texas, ce jeune homme avait exprimé, comme dernière volonté, «la fin des avortements»: Jeremiah lutta non seulement pour sa propre vie bouleversée par le cancer; il combattit aussi jusqu’à la dernière extrémité pour la vie des enfants à naître.

Ce cancer avait été diagnostiqué en mars dernier: une forme très agressive et résistante aux rayons. Bientôt, la tumeur atteignit la colonne vertébrale de Jeremiah, et celui qui, jusque là, avait été un excellent joueur de football universitaire eut ses jambes paralysées à partir des hanches.

 

«Fais un vœu». De par sa maladie, Jeremiah remplissait les critères de la Fondation internationale «Make-A-Wish» («Fais un vœu»), qui s’investit pour que des enfants très gravement malades puissent voir satisfait un souhait leur tenant à cœur, et vint donc vers Jeremiah. Mais celui-ci pensa moins à lui-même… qu’aux enfants à naître! Cet adolescent s’était déjà souvent engagé pour leur cause. Avec sa famille (13 enfants!), il proposait de l’aide aux femmes enceintes devant des cliniques d’avortement. Son père dirige une organisation chrétienne. Le vœu de Jeremiah fut donc le suivant: «La fin des avortements dans l’Etat où je suis né»! Il voulut à cette fin parler avec Greg Abbott, gouverneur du Texas.

D’abord, il sembla que ce vœu «politique» ne pouvait pas être pris en considération. Mais ensuite, la femme du gouverneur s’impliqua personnellement sur facebook et engagea une conversation téléphonique avec son mari! Greg Abbott appela le jeune agonisant le 17 juin 2018 à la clinique. Jeremiah lui confia son vœu le plus cher: «Je voudrais parler avec vous d’un projet de loi visant à supprimer l’avortement». Pour sa part, le gouverneur républicain put assurer à Jeremiah: «Le congrès de notre parti vient de se tenir, et ton vœu est inclus dans notre programme. Nous poursuivrons l’interdiction de l’avortement dans tout le Texas – ton vœu sera donc exaucé!»

 

Oppositions. Des médias nationaux aussi bien qu’internationaux s’emparèrent de cette histoire. Dès lors, outre son cancer, Jeremiah fut exposé à une autre sorte de mal: dans les médias sociaux, ce fut une grêle de commentaires haineux contre sa position clairement favorable à l’interdiction des avortements. Les interventions les plus abominables lui souhaitaient une mort rapide. Mais Jeremiah répondit toujours à leurs auteurs par un esprit de pardon et d’indulgence.

Entre-temps, le jeune homme a succombé à son cancer. L’Association Mamma dit merci de tout cœur à Jeremiah pour son courageux témoignage et espère que sa dernière volonté pourra bientôt devenir réalité – et pas seulement au Texas!

 

 

 

Vidéos recommandées

Message du Président des USA à la Marche pour la vie de Washington

Le 19 janvier 2018, pour la première fois, un Président en fonction des USA s’est adressé en ligne en direct aux participants de la «March for Life» à Washington D.C. Suivez, dans cet enregistrement depuis le jardin de la Maison-Blanche, les quelques mots d’introduction de la part du Vice-Président des USA, Mike Pence, et ensuite le discours de Donald J. Trump (durée totale 13 minutes env.). – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: whitehouse.gov

Autant de gens ont participé à la March for Life 2018!

Le 19 janvier 2018 a eu lieu, sous des magnifiques conditions météorologiques, la 45ème March for Life (Marche pour la vie) à Washington D.C. Regardez ici à vue d’oiseau un enregistrement, ramené à 1 minute de durée, du cortège presque interminable de manifestants! – Vidéo sans piste sonore – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: studentsforlife.org

Un génie presque avorté

Ce court-métrage, une réalisation professionnelle, repose sur des faits réels. Il se situe au 18e siècle. Une femme enceinte est au bord du gouffre. Son enfant est lui aussi menacé d’anéantissement… Mais on n’en arrive pas là. Et, malgré une naissance difficile, la mère peut finalement dire un Oui sincère à son enfant; ou, pour parler avec les mots du film: elle réussit «à prendre les fausses notes» pour «en faire le début d’une nouvelle mélodie». – Langue: allemand, sous-titres anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: crescendomovie.com

L’enfant avorté aurait eu son anniversaire

C’est une pensée qui poursuit beaucoup de femmes après un avortement: «Que serait-ce, si mon enfant vivait encore?» Dans le court-métrage «Aaron», une jeune femme est aux prises avec cette question le jour qui aurait dû être l’anniversaire de son fils avorté: elle s’imagine passant la journée avec lui sur le terrain de jeux. Le moment le plus fort de cette vidéo arrive quand la femme, seule sur un banc, entend chuchoter la voix d’un petit garçon: «Je t’aime, Maman, et je te pardonne.» – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: lifesitenews.com

«Maman, je veux raconter ce qu’est vraiment l’avortement»

Le court-métrage «To Be Born» («Naître») parle d’une jeune femme confrontée à une grossesse non planifiée et ayant l’intention d’avorter. En pleine intervention, elle se retrouve dans une situation pénible: elle entend sa fille à naître, qui commence de décrire les détails bouleversants de ce qui est à cet instant en train de se passer pour elle. – ATTENTION: Ce film comporte des séquences susceptibles de ne pas convenir à des mineurs et personnes sensibles. – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: tobeborn.com – Commentaire: Court-métrage en partie difficile à supporter, mais témoignant d’un vrai professionnalisme.

«La chair de ta chair»

Clip vidéo rap «Dis Fleisch und Bluet» (La chair de ta chair) – Stego feat. Cesca – Langue: suisse-allemand – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: stego.ch