nothing received yet
Ultraschallbilder
33 raisons d’avoir un bébé
Actualités24.07.2019

Scandale à l’école?

Lorsque des élèves ados n’ont pas le droit de savoir ce qui se passe lors d’un avortement

École à Saint-Gall.

C’est ici que l’enseignement fut dispensé: école secondaire Blumenau, à Saint-Gall. (© Image: oscentrum/Instagram)

Les 6 et 9 juillet 2019, le St. Galler Tagblatt fit état de fiches de travail concernant la question de l’avortement, présentées comme «choquantes», utilisées dans une classe du secondaire de la ville de Saint-Gall. Le 9 juillet, dans le même quotidien, parut également un courrier des lecteurs à ce sujet – un commentaire remarquable, que mamma.ch reproduit ici plus bas.

Dans le cadre du cours de biologie d’une classe de 3e secondaire (élèves de 14 à 16 ans), l’enseignante distribua deux feuilles de format A4 portant des textes plaçant l’avortement sous un jour critique, d’une part au moyen de chiffres et de faits crus, d’autre part grâce à la lettre fictive d’un enfant avorté. Des parents scandalisés vinrent exhiber ce matériel pédagogique devant les médias... Comme il est paradoxal que des lycéennes du secondaire «puissent» avorter librement (sans le consentement des parents) mais que les partisans de l’avortement s’opposent à ce que ces lycéennes réfléchissent au fait qu’un enfant à naître est tué, et qu’elles soient informées sur la manière dont il l’est!

 

COURRIER DES LECTEURS DU ST. GALLER TAGBLATT DU 9 JUILLET 2019

Une attitude pro-vie

Les anti-avortement sont présents dans la classe, édition du 6 juillet

Je considère qu’il est impératif d’entamer une discussion publique, et plus particulièrement une information, sur ce qui se passe lors d’un avortement. On ne saurait considérer comme un faux pas le fait qu’un enseignant du secondaire représente le point de vue de l’embryon dans le ventre de sa mère lors de cet acte. Si des adultes sont choqués par le contenu de cette fiche de travail, cela prouve qu’ils ne savent pas ce qui se passe pour l’embryon lors d’un avortement.

Il y va de la vie de deux êtres humains, une mère et un enfant à naître. Si la vie de l’enfant est détruite, la femme souffre elle aussi, de même que d’autres personnes impliquées tout autour d’elle: un père, des grands-parents, un médecin, le personnel soignant, des collègues de travail, des amis... Cela devrait également être évoqué. Les 45 millions d’avortements pratiqués dans le monde m’effraient également et montrent la gravité de la situation. Je ne peux qu’approuver le fait que des lycéens et lycéennes soient sensibilisés et que grandisse une attitude pro-vie. Il est temps de remettre en question l’absurde «droit des femmes à l’interruption de grossesse (avortement)». Les femmes enceintes sans l’avoir désiré ont besoin de conseils et de soutien pour trouver la force de dire Oui à leur situation et pour changer leur vie. Il y va d’un Oui à la vie.

Rösli Fässler – Flawil

 

Diffusez, vous aussi, le thème «Protection des enfants à naître» dans les médias! Nous récompensons par un pin’s «Petits pieds» doré les courriers de lecteurs ayant réussi à paraître dans un quotidien ou un périodique suisse et ayant particulièrement attiré l’attention de la Rédaction de mamma.ch.

 

Vidéos recommandées

Message du Président des USA à la Marche pour la vie de Washington

Le 19 janvier 2018, pour la première fois, un Président en fonction des USA s’est adressé en ligne en direct aux participants de la «March for Life» à Washington D.C. Suivez, dans cet enregistrement depuis le jardin de la Maison-Blanche, les quelques mots d’introduction de la part du Vice-Président des USA, Mike Pence, et ensuite le discours de Donald J. Trump (durée totale 13 minutes env.). – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: whitehouse.gov

Autant de gens ont participé à la March for Life 2018!

Le 19 janvier 2018 a eu lieu, sous des magnifiques conditions météorologiques, la 45ème March for Life (Marche pour la vie) à Washington D.C. Regardez ici à vue d’oiseau un enregistrement, ramené à 1 minute de durée, du cortège presque interminable de manifestants! – Vidéo sans piste sonore – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: studentsforlife.org

Un génie presque avorté

Ce court-métrage, une réalisation professionnelle, repose sur des faits réels. Il se situe au 18e siècle. Une femme enceinte est au bord du gouffre. Son enfant est lui aussi menacé d’anéantissement… Mais on n’en arrive pas là. Et, malgré une naissance difficile, la mère peut finalement dire un Oui sincère à son enfant; ou, pour parler avec les mots du film: elle réussit «à prendre les fausses notes» pour «en faire le début d’une nouvelle mélodie». – Langue: allemand, sous-titres anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: crescendomovie.com

L’enfant avorté aurait eu son anniversaire

C’est une pensée qui poursuit beaucoup de femmes après un avortement: «Que serait-ce, si mon enfant vivait encore?» Dans le court-métrage «Aaron», une jeune femme est aux prises avec cette question le jour qui aurait dû être l’anniversaire de son fils avorté: elle s’imagine passant la journée avec lui sur le terrain de jeux. Le moment le plus fort de cette vidéo arrive quand la femme, seule sur un banc, entend chuchoter la voix d’un petit garçon: «Je t’aime, Maman, et je te pardonne.» – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: lifesitenews.com

«Maman, je veux raconter ce qu’est vraiment l’avortement»

Le court-métrage «To Be Born» («Naître») parle d’une jeune femme confrontée à une grossesse non planifiée et ayant l’intention d’avorter. En pleine intervention, elle se retrouve dans une situation pénible: elle entend sa fille à naître, qui commence de décrire les détails bouleversants de ce qui est à cet instant en train de se passer pour elle. – ATTENTION: Ce film comporte des séquences susceptibles de ne pas convenir à des mineurs et personnes sensibles. – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: tobeborn.com – Commentaire: Court-métrage en partie difficile à supporter, mais témoignant d’un vrai professionnalisme.

«La chair de ta chair»

Clip vidéo rap «Dis Fleisch und Bluet» (La chair de ta chair) – Stego feat. Cesca – Langue: suisse-allemand – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: stego.ch