nothing received yet
Ultraschallbilder
33 raisons d’avoir un bébé
Mamma interne20.02.2020

Les partisans de l’avortement affirment – les pro-vie répondent

Série

Grossesse.

Son corps recèle depuis la conception un petit être humain qui a déjà son petit corps à lui… Les chiffres indiquent la semaine de grossesse respective. (© Image: mathom/123RF)

«Mon corps m’appartient!»

 

Les partisans de l’avortement affirment: «L’embryon est une partie de la femme. Donc, la femme seule peut décider».

Les pro-vie répondent: faux. L’embryon est un être humain autonome possédant son propre groupe sanguin et son propre ADN.

L’enfant à naître a un corps à lui. La femme n’a pas deux têtes, quatre bras ni quatre jambes. Nul ne peut décider de la vie d’un autre être humain. La Constitution dit que la peine de mort est interdite. Donc, si en Suisse même les grands criminels ne peuvent être tués, de quel droit un enfant innocent peut-il être avorté?

Quand une femme tombe enceinte, elle n’est plus à même de décider si elle veut ou non devenir mère, car elle l’est déjà.

Tuer un être humain parce que le moment où il existe ne convient pas, n’est pas acceptable. La vie ne cesse d’apporter des difficultés – même quand, par exemple, l’enfant a déjà deux ou cinq ans. Aurait-on alors le droit de le tuer?

 

«On ne peut dire à partir de quand un être humain existe comme tel!»

 

Les partisans de l’avortement affirment: «On ne sait avec certitude quand commence la vie humaine. Et l’embryon dans le premier tiers de la grossesse, a même un aspect qui n’est pas encore celui d’un humain.»

Les pro-vie répondent: faux. Le début de la vie humaine est une question scientifique à laquelle il a été répondu sans ambiguïté: la vie humaine commence avec la conception. Le fait que pour la jurisprudence elle ne commence qu’avec la nidation n’est d’ailleurs qu’une construction intellectuelle servant à ce qu’aussi longtemps que possible, les avortements ne soient pas considérés comme tels, et ainsi par exemple à ce que les «pilules du lendemain» et tous les contraceptifs ayant un effet abortif soient juridiquement autorisés.

À tout instant de sa vie, l’être humain revêt l’aspect qu’il a justement à cet instant. Un bébé est du reste aussi très différent d’un humain âgé avec toutes ses rides!

 

Vidéos recommandées

Un génie presque avorté

Ce court-métrage, une réalisation professionnelle, repose sur des faits réels. Il se situe au 18e siècle. Une femme enceinte est au bord du gouffre. Son enfant est lui aussi menacé d’anéantissement… Mais on n’en arrive pas là. Et, malgré une naissance difficile, la mère peut finalement dire un Oui sincère à son enfant; ou, pour parler avec les mots du film: elle réussit «à prendre les fausses notes» pour «en faire le début d’une nouvelle mélodie». – Langue: allemand, sous-titres anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: crescendomovie.com

L’enfant avorté aurait eu son anniversaire

C’est une pensée qui poursuit beaucoup de femmes après un avortement: «Que serait-ce, si mon enfant vivait encore?» Dans le court-métrage «Aaron», une jeune femme est aux prises avec cette question le jour qui aurait dû être l’anniversaire de son fils avorté: elle s’imagine passant la journée avec lui sur le terrain de jeux. Le moment le plus fort de cette vidéo arrive quand la femme, seule sur un banc, entend chuchoter la voix d’un petit garçon: «Je t’aime, Maman, et je te pardonne.» – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: lifesitenews.com

«Maman, je veux raconter ce qu’est vraiment l’avortement»

Le court-métrage «To Be Born» («Naître») parle d’une jeune femme confrontée à une grossesse non planifiée et ayant l’intention d’avorter. En pleine intervention, elle se retrouve dans une situation pénible: elle entend sa fille à naître, qui commence de décrire les détails bouleversants de ce qui est à cet instant en train de se passer pour elle. – ATTENTION: Ce film comporte des séquences susceptibles de ne pas convenir à des mineurs et personnes sensibles. – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: tobeborn.com – Commentaire: Court-métrage en partie difficile à supporter, mais témoignant d’un vrai professionnalisme.

«La chair de ta chair»

Clip vidéo rap «Dis Fleisch und Bluet» (La chair de ta chair) – Stego feat. Cesca – Langue: suisse-allemand – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: stego.ch