nothing received yet
Ultraschallbilder
33 raisons d’avoir un bébé
Actualités23.04.2020

«Médecins sans frontières»: propagande pro-avortement

Cours en ligne sur la pilule abortive

Capture d’écran MSF.

«L’accès à des avortements sûrs pour toutes celles qui en ont besoin»: c’est ainsi que MSF a vanté sa nouvelle offre le 23 janvier 2020. (capture d’écran: doctorswithoutborders.org)

«Médecins Sans Frontières (MSF)» est une organisation humanitaire à vocation médicale basée à Genève et déployant ses activités dans le monde entier. On sait moins que cet organisme s’engage, depuis 2004, en faveur d’avortements «sûrs et légaux». Certains avortements sont même pratiqués par le propre personnel de MSF.

Le 23 janvier 2020, MSF a lancé un cours en ligne, comprenant cinq leçons, où l’on apprend comment procéder à un avortement par voie chimique jusqu’à la 22e (!) semaine de grossesse. MSF entend ainsi éviter que des avortements «inadéquats» soient effectués – et oublie par là même trois «détails»: • Effectuer un avortement n’est une tâche ni humanitaire, ni médicale. MSF serait bien mieux avisée d’oeuvrer notamment pour des naissances sûres et d’aider les mères en détresse. • Recourir à la pilule abortive n’est de loin pas aussi «sûr» pour la femme que ce que prétend MSF! Des dizaines de femmes sont déjà décédées d’hémorragie dans le monde à cause de cette méthode. • Finalement, un avortement – quelle que soit la méthode – signifie pour l’enfant à naître une mort quasi certaine, et cet acte barbare est tout sauf «humain». En faisant la promotion des avortements, MSF a largement perdu de son intégrité comme organisation «humanitaire»!

 

Vidéos recommandées

Un génie presque avorté

Ce court-métrage, une réalisation professionnelle, repose sur des faits réels. Il se situe au 18e siècle. Une femme enceinte est au bord du gouffre. Son enfant est lui aussi menacé d’anéantissement… Mais on n’en arrive pas là. Et, malgré une naissance difficile, la mère peut finalement dire un Oui sincère à son enfant; ou, pour parler avec les mots du film: elle réussit «à prendre les fausses notes» pour «en faire le début d’une nouvelle mélodie». – Langue: allemand, sous-titres anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: crescendomovie.com

L’enfant avorté aurait eu son anniversaire

C’est une pensée qui poursuit beaucoup de femmes après un avortement: «Que serait-ce, si mon enfant vivait encore?» Dans le court-métrage «Aaron», une jeune femme est aux prises avec cette question le jour qui aurait dû être l’anniversaire de son fils avorté: elle s’imagine passant la journée avec lui sur le terrain de jeux. Le moment le plus fort de cette vidéo arrive quand la femme, seule sur un banc, entend chuchoter la voix d’un petit garçon: «Je t’aime, Maman, et je te pardonne.» – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: lifesitenews.com

«Maman, je veux raconter ce qu’est vraiment l’avortement»

Le court-métrage «To Be Born» («Naître») parle d’une jeune femme confrontée à une grossesse non planifiée et ayant l’intention d’avorter. En pleine intervention, elle se retrouve dans une situation pénible: elle entend sa fille à naître, qui commence de décrire les détails bouleversants de ce qui est à cet instant en train de se passer pour elle. – ATTENTION: Ce film comporte des séquences susceptibles de ne pas convenir à des mineurs et personnes sensibles. – Langue: anglais – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: tobeborn.com – Commentaire: Court-métrage en partie difficile à supporter, mais témoignant d’un vrai professionnalisme.

«La chair de ta chair»

Clip vidéo rap «Dis Fleisch und Bluet» (La chair de ta chair) – Stego feat. Cesca – Langue: suisse-allemand – Image agrandie, meilleure résolution: cliquer sur le logo YouTube (lien vers la page YouTube) – Source: stego.ch